Parc Extension

  • Date: Automne 2016
  • Réalisé avec: Carolynn Cipriani et Martin Laferrière
  • Professeur: Carole Lévesque

Ce projet a été réalisé dans le cadre de l’atelier interdisciplinaire à la maîtrise en design de l’environnement à l’UQAM par Carolynn Cipriani, Martin Laferrière et Elise Marchal, dirigés par la professeure Carole Lévesque.

Nous avons cherché à porter une réflexion d’ensemble sur le devenir du quartier Parc-Extension en vue de l’arrivée du campus de l’Université de Montréal sur l’ancienne gare de triage d’Outremont. Ce quartier coloré, multiethnique, dense et central, est attractif pour les développeurs et subit déjà les conséquences de la venue prochaine du campus. Sans vision globale ni plan d’intervention, la communauté locale du quartier est vulnérable face à l’embourgeoisement du quartier. Considérant les atouts et enjeux du territoire, le projet développe donc une réflexion sur l’ensemble du quartier pour d’abord le désenclaver depuis son cœur et vise ensuite à réduire les effets causés par les limites physiques l’entourant. Ces propositions considèrent les enjeux relatifs à la demande de logement social et abordable, de verdissement, d’emploi et de mobilité active qui ont été soulevés par différents acteurs dans le quartier. Ainsi, c’est par une vision globale et collective que nous essayons de créer un meilleur vivre ensemble au sein du quartier.

Le document est composé de deux parties. La première partie du document est analytique et la seconde propose des aménagements à différentes échelles. Ces propositions montrent ce que pourraient devenir certains espaces délaissés du quartier si nous abordons le quartier dans son ensemble, comme un tout cohérent. Chaque proposition est ainsi reliée aux autres, permettant de lancer la discussion sur le devenir global du quartier. Pour le bien de la compréhension du lecteur, celles-ci sont séparées en trois catégories : le parc linéaire, le partage des mobilités et les projets particuliers.